La première couche, à l'essence de térébenthine (je ne sais jamais où mettre le "h") est passée.

Ca donne un petit effet "art naïf" bien sympa. Il n'y aurait plus qu'à affiner les fleurs...

Mais là, le but est surtout de nourrir la toile brute. Et d'éviter les "loups", ces zones oubliées par le peintre qui laisse des blancs entre les couleurs.

2009_Tulipes_1re_couchew


A suivre...